Skip to main content

Don

En faisant un don, vous contribuez à la protection de l’environnement partout dans le monde.

Votre montant

Le montant indiqué est inférieur au montant minimal de CHF 1.–.
Veuillez nous appeller pour un don de ce montant: 021 966 73 73
CHF
Chaque centime supplémentaire favorise la protection de l'environnement.

Cadeau

CHF 80
Vous recevez un panda en peluche muni de sa fiche d'identité et contribuez à protéger son habitat.

Le panda

Le panda est en danger. Il vit en solitaire dans de petits îlots de forêt, encerclés par des zones urbaines et des routes de plus en plus nombreuses. Mais nous pouvons le sauver en instaurant de nouvelles réserves naturelles et en reliant ses différents habitats à l’aide de corridors forestiers.

Les menaces

Le panda a besoin de bambous pour survivre. Or les routes, les agglomérations et les centrales hydrauliques morcellent les forêts qui couvrent les montagnes chinoises. En 50 ans, la surface de son habitat a ainsi diminué de moitié. Partant à la recherche de nouveaux territoires, le plantigrade meurt de faim ou se fait écraser par des automobilistes. Au moment de l’accouplement, il ne trouve pas de partenaire et ne parvient donc pas à se reproduire.

Notre objectif

Nous voulons voir les 1800 derniers pandas survivre et se multiplier à nouveau. Pour les y aider, nous relions entre eux les territoires qui leur restent, préservons les forêts encore intactes et encourageons les habitants de ces régions à exploiter la nature de manière moins agressive. Nous souhaitons augmenter considérablement la surface des réserves forestières, de façon à ce qu’elles couvrent trois millions d’hectares – soit l’équivalent de la Belgique.

Projets WWF

  • Du biogaz pour remplacer le bois

    En collaboration avec les autorités des provinces du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi, le WWF équipe les villages d'installations de biogaz et de fours énergétiquement efficaces.

  • Du braconnage à l'écotourisme

    Le WWF a imaginé des sources de revenus alternatives en collaboration avec les villageois. Ces derniers ont reçu une formation pour devenir guides touristiques, ouvrir un restaurant ou proposer des hébergements privés à la location.

Aider d’autres espèces animales